Valoriser

Équipement informatique

Depuis une dizaine d'années, la quantité de déchets liée aux technologies de l'information a véritablement explosé.Materiel informatique


Divers objets entrent dans cette catégorie : ordinateur, écran, imprimante, téléphone et téléphone cellulaire, fils électriques divers, cartouche d'encre, téléviseur à tube cathodique ou à écran plat, lecteur DVD/vidéocassette/CD, caméra, appareil photo numérique, console de jeu, disque dur, radio, etc.


Ces équipements sont composés de matériaux variés et souvent polluants, allant du simple plastique aux métaux lourds. Encore beaucoup de ces équipements sont malheureusement envoyés dans les sites d'enfouissement.


Il est pourtant primordial que ces équipements soient démantelés pour que leurs composantes soient recyclées ou neutralisées, afin de diminuer les risques de pollution. Les différents sites de la RIDT sont accrédités comme point de dépôt ARPE, ce qui permet de s'assurer d'une gestion conforme aux normes applicables et un suivi efficace des matériaux.

Plus d'informations sur le recyclage des produits électroniques https://lesserpuariens.com/



Friperie et comptoirs de linge

Les vieux vêtements et morceaux de textiles, réutilisables ou non, ne devraient pas se retrouver au site d’enfouissement.

Les différents comptoirs de ligne de la MRC les récupèrent et peuvent leur donner une seconde vie.
Il existe plusieurs conteneurs en métal pour déposer vos sacs de vêtements.
S'il n'y a pas de comptoir de linge dans votre municipalité, vous pouvez également apporter vos sacs dans l'un des quatre écocentres de la région.

Textile
Par la suite, les friperies et comptoirs de linge se feront un plaisir de faire le tri pour peut-être vendre et offrir en don des vêtements en bon état ou pour envoyer les textiles inutilisables à la récupération.

Tous les surplus de linge, qui ne peuvent être réutilisés dans la MRC, sont envoyés chez Livr'Avenir qui a mis en place un plateau de travail. L'organisme reçoit et trie les surplus de textiles collectés par la RIDT via les comptoirs de linge afin que ceux-ci soient envoyés vers d'autres endroits pour ne pas être enfouis.


Biencourt
Maison de la famille du Témiscouata

2, rue Principale Est
(418) 499-2633
Lundi au vendredi de 8h30 à 12h et 13h à 16h30

Dégelis
RASST

465-B, avenue Principale
(418) 853-2975
Lundi au vendredi de 8h30 à 12h et 13h à 16h30

Lejeune
Comptoir d'économie familiale

69, Grande Coulée
(418) 855-2428
Mardi de 9h à 15h

Pohénégamook
Regroupement Acti-Familles

474, rue des Étudiants
(418) 893-5389
Lundi au vendredi de 8h30 à 12h et 13h à 16h

Rivière-Bleue
Comité de partage
Sous-sol de l'Église
(418) 893-2233
Mardi de 12h à 16h

Saint-Honoré-de-Témiscouata
Re-Source Famille

95, rue Principale
(418) 497-1515
Mercredi de 8h30 à 12h et 13h à 16h30

Saint-Juste-du-Lac
Comptoir à la Boutonnière
41-A, chemin Principal
(418) 899-0492
Lundi à mercredi de 9h à 12h et 12h30 à 15h
Jeudi de 9h à 12h et 12h30 à 18h
Vendredi de 9h à 12h

Saint-Marc-du-Lac-Long
Ouvroir Saint-Marc
5, rue de la Marina
Mardi de 12h30 à 16h

 

Résidus domestiques dangereux (RDD)

Si une entreprise devait introduire un produit toxique dans le réseau d'aqueduc, son geste serait considéré comme un crime grave et des mesures d'urgence seraient immédiatement prises. Lorsque vous versez du diluant à peinture dans l'évier ou que vous jetez un contenant de pesticide dans la poubelle, vous faites aussi offense à l’environnement.

De nombreuses substances toxiques proviennent de produits que l'on utilise à la maison. Vous devez éviter de les jeter pour ne pas qu’elles aboutissent dans votre fosse septique ou dans nos stations de traitement des eaux usées qui ne sont pas équipées pour traiter ces matières. Nous ne voulons pas que ces substances se retrouvent dans les réserves d'eau potable souterraine et de surface.

Comment identifier les RDD

Un bon indice pour les reconnaître est le symbole apparaissant sur l'emballage.
Un produit identifié par un de ces symboles doit être considéré comme un RDD.


Cliquez sur le lien suivant pour une liste détaillée des Résidus domestiques dangereux acceptés dans les écocentres


Chaque municipalité du Témiscouata est équipée d'un lieu de dépôt pour les résidus domestiques dangereux.
Pour plus d'informations, contactez votre bureau municipal ou la RIDT.



Tubulures d’érablière

Une des particularités de la MRC de Témiscouata est la forte présence d’érablières et de l’activité acéricole.
En effet, près de 20 % de la production de sirop d’érable de la province provient de la région.

Celle-ci engendre un volume important de résidus de tubulures d’érablières même si les tonnages sont limités.

Le tonnage annuel généré est estimé à 250 t.m./année et, en 2013, la RIDT a réussi à en recycler 101 t.m.

Grâce à un partenariat avec la société VIA (spécialisée dans le tri de matières recyclables), un système de recyclage de la tubulure d’érablière est maintenant disponible dans chacun des 4 écocentres du Témiscouata.

cbf882716f655efafd47680edf7c99b0 Cartonek-tubulures4-770-480-c

Pour bénéficier de ce service GRATUITEMENT, tous les acériculteurs qui le souhaitent doivent apporter leurs tubulures 5/16 ou main sans fils de métal dans un des 4 écocentres.
Des frais s'appliqueront pour le main avec fils métalliques (100$/tonne à Dégelis ou 50$/m³ aux autres écocentres).

Idéalement, la tubulure 5/16 devrait être sous forme de petits rouleaux et la tubulure main en longueur de 8 à 20 pieds, pour faciliter nos opérations, mais cela n’est pas obligatoire pour accéder aux écocentres.
Ce service de proximité est là pour répondre à la problématique des vieilles tubulures qui s’entassent dans vos érablières et dont vous voulez vous débarrasser de manière écologique. Une fois apportées dans un écocentre, les tubulures sont traitées par la société VIA pour être séparées de toutes les unions, chalumeaux, colliers ou fils métalliques pour répondre aux exigences des usines de recyclage.
La société VIA n’accepte pas directement les tubulures pour des raisons de manutention, ce qui signifie que les acériculteurs doivent obligatoirement passer par les écocentres de la RIDT pour apporter leurs tubulures.


Nous remercions tous les acériculteurs de penser à l’environnement et d’adopter des pratiques de développement durable.

 Émission sur la récupération de tubulures