Comment fonctionne la RIDT  

Mission

La RIDT a la compétence pour la gestion des matières résiduelles sur l’ensemble des 19 municipalités constituant la MRC de Témiscouata au Bas-St-Laurent.

Les opérations de la RIDT sont en lien direct avec le plan de gestion des matières résiduelles 2016-2020.
Elle dessert une population de 19 492 habitants sur une superficie de 3 921 km².

Historique

En 1980, un comité des déchets est formé par les municipalités d’Auclair, Dégelis, Packington, St-Juste-du-Lac et St-Eusèbe.

La municipalité de Dégelis était mandataire du comité et propriétaire du lieu d’enfouissement sanitaire (LES) situé sur son territoire.

En 2000, la Régie intermunicipale des déchets de Témiscouata (RIDT) est officiellement formée par décret ministériel.

Les villes de Cabano et de Notre-Dame-du-Lac ainsi que les municipalités de Lejeune et de St-Jean-de-la-Lande intègrent cette régie. Le LES devient alors la propriété de la RIDT, soit de l’ensemble des municipalités qui la forme.

À partir de ce moment, ces 9 municipalités ainsi que la municipalité de St-Michel-de-Squatec attribuent des contrats groupés de collecte et de transport afin d’assurer un meilleur service au meilleur coût pour les citoyens.

L’année 2000 marque également la mise en place du système de collecte sélective sur le territoire de la MRC de Témiscouata. Cependant, les services de la RIDT ne sont disponibles que pour 10 des 20 municipalités de l’époque. Les autres effectuent eux-mêmes leur collecte ou utilisent d’autres systèmes.

En 2004, la RIDT fait une offre de service aux municipalités qui utilisent le lieu d’enfouissement sanitaire de St-Elzéar-de-Témiscouata afin d’effectuer la collecte et le transport des matières résiduelles. Ces municipalités acceptent sans toutefois intégrer la RIDT. Une entente de service permet donc à la RIDT de les intégrer à son contrat de collecte et de transport ainsi qu’au contrat avec le centre de tri pour les matériaux recyclables.

En 2005, Lac-des-Aigles et Biencourt mettent en place la collecte du recyclage sur leur territoire par le biais de la RIDT, toujours par une entente de service.

En mars 2007, une modification au décret ministériel de 1999 permet de constituer la RIDT avec l’ensemble des municipalités du Témiscouata. À partir de ce moment, la RIDT détient la compétence pour la gestion des matières résiduelles sur l’ensemble du territoire et toutes les municipalités sont desservies par la collecte du recyclage. L’objectif est de diversifier les services mis en place afin de détourner le maximum de matériaux des sites d’enfouissement.

La RIDT possède et opère son propre lieu d’enfouissement technique (LET) qui a été mis aux normes, selon le règlement sur l’enfouissement et l’incinération des matières résiduelles, et son opération a débuté en janvier 2009. Auparavant, on trouvait un LES exploité depuis 1979 sur le même terrain.

Également, elle possède et opère 4 écocentres qui ont été construits en 2008 et 2009.

La vidange des boues d’installations septiques est sous la responsabilité de la RIDT depuis 2008.

Conseil d'administration

Chacune des 19 municipalités membres a un délégué (et un substitut en son absence) qui siège au sein du conseil d’administration de la RIDT, tel que prévu par le décret ministériel de 2007.

M. Claude H. Pelletier

Président

M. Bernard Caron

Vice-président

M. Maxime Groleau

Secrétaire-trésorier (non-administrateur)

Délégués

Émilie BELZILE
Auclair

Daniel DUMONT
Biencourt

Bernard CARON
Dégelis

Vicky OUELLET
Lac-des-Aigles

Armelle KERMARREC
Lejeune

Linda LÉVESQUE
Packington

Diane BOUCHARD
Pohénégamook

Claude H. PELLETIER
Rivière-Bleue

André ST-PIERRE
St-Athanase

Alain MORIN
St-Elzéar-de-Témiscouata

Alain DUBÉ
St-Eusèbe

Claudia BEAULIEU
St-Honoré-de-Témiscouata

Richard DUPUIS
St-Jean-de-la-Lande

David CÔTÉ
St-Juste-du-Lac

Normand LIZOTTE
St-Louis-du-Ha! Ha!

Katie BOSSÉ
St-Marc-du-Lac-Long

Bruno MALENFANT
St-Michel-du-Squatec

Vincent CAMPEAU-GAGNON
St-Pierre-de-Lamy

Denis BLAIS
Témiscouata-sur-le-Lac

Partenaires

La RIDT est impliquée dans son milieu, elle travaille de concert avec de nombreux partenaires qu’ils soient du Témiscouata ou d’ailleurs en région. En voici une liste non exhaustive :

Tous ensemble, ces acteurs travaillent à préserver et améliorer la qualité de vie du Témiscouata.

 

La RIDT est toujours ouverte pour développer de nouveaux projets ou pour répondre à des demandes en lien avec ses objectifs, n’hésitez pas, toutes les idées sont les bienvenues !

Fonctionnement de la RIDT

Consultez le document sur le fonctionnement RIDT en 2022

1999 création par 7 municipalités le 8 décembre pour la gestion du lieu d’enfouissement sanitaire (LES) situé à Dégelis 

2003 devient « bras technique » de la MRC de Témiscouata suite à l’adoption du premier plan de gestion des matières résiduelles par les 20 municipalités 

2007 modification de la RIDT par décret ministériel le 29 mars. La RIDT possède alors l’ensemble des compétences pour la gestion des matières résiduelles sur l’ensemble du territoire de la MRC de Témiscouata 

2008 ouverture du premier écocentre ; début du contrat régional de vidanges des boues de fosses septiques 

2009 ouverture du lieu d’enfouissement technique (LET) régional et construction de la cellule n°1 ; ouverture des trois autres écocentres 

2010 réalisation de l’état des lieux des installations septiques de résidences isolées ; début du contrat régional de collecte des matières résiduelles 

2013 ouverture de l’entrepôt pour le pré-traitement des tubulures d’érablières 

2020 construction de la cellule d’enfouissement n°2 ; ouverture du centre de pré-tri des matières recyclables à Dégelis 

La RIDT dessert l’ensemble du territoire de la MRC de Témiscouata soit les 19 municipalités.

Cela inclut, pour certains services, les territoires forestiers comme le Parc National, la ZEC Owen ou les érablières soit 3 900 km² (45 fois plus étendu que le territoire de la ville de Rivière-du-Loup pour une population comparable).

Les orientations et décisions sont prises par un conseil d’administration formé d’un(e) représentant(e) par municipalité donc 19 délégué(e)s. Ceux-ci élisent parmi les membres un président et un vice-président, le directeur général est le secrétaire-trésorier.

Une quinzaine d’employé(e)s sont répartis dans les différents services de la RIDT.